Isolation

 

 

   L'isolation d'un bâtiment peut paraître évidente, cependant, avant de s'engager dans des travaux d'isolation parfois très couteux et devant la multitude de matériaux existant sur le marché, il est indispensable de connaître l'état de son isolation : un contrôle thermique par thermographie infrarouge vous permettra d'évaluer l'état général du bâtiment.

Qu'est-ce qu'un isolant thermique

Un isolant thermique est un matériau qui permet d'empêcher la chaleur ou le froid de s'échapper d'une enceinte fermée. Son contraire est un conducteur thermique. L'isolation permet de réduire la consommation d'énergie nécessaire à maintenir la température désirée.
Les isolants thermiques sont caractérisés par leur résistance thermique (capacité d'un matériau à freiner le flux de chaleur) et leur inertie thermique (capacité d'un matériau à emmagasiner et à restituer de la chaleur ou fraîcheur). Ils permettent d'éviter les déperditions ainsi que le phénomène de pont thermique.


Les isolants thermiques sont caractérisés par une valeur R de résistance thermique.

Plus R est important, plus la paroi est isolante, si on augmente l'épaisseur du matériau, R augmente.

Pour qu'un produit soit qualifié isolant, il faut que le coefficient lambda soit inférieur ou égal à 0,060 W/m.K (watts par mètre kelvin). Plus la valeur du coefficient lambda est faible plus le matériau est isolant.

Par exemple: la réglementation RT2005 préconise :

Pour les murs R = 3,68 m2.K/W

Pour les combles R = 4,83 m2.K/W

 

Quant à la réglementation RT2012 elle préconise :

Pour les murs R = 4.5 m2.K/W

Pour les combles R = 8 m2.K/W



Voici quelques exemples de coefficient lambda :

Cuivre : 380
Béton plein : 1,40
Eau: 0,56
Plâtre : 0,46
Ouate de cellulose : 0,04
Air statique : 0,02
Vide : 0,002

Ci-dessous: travaux d'isolation en ouate de cellulose projetée.